Portrait de Roger Dorey

Portraits de Psychanalystes

Ce portrait de Roger Dorey fait parti d'une série d'une cinquantaine de portraits de psychanalystes qui marque le début de mon travail de photographe à la chambre grand format. Chaque psychanalyste a été photographié chez lui, sauf exception.
Tous ont accepté de faire partie de ce même projet, malgré des appartenances institutionnelles et des pratiques de soins différentes. Je leur ai ensuite leur demandé de réagir en quelques lignes sur leur propre image.
Une sélection de seize portraits et textes a été publiée dans la revue La Chambre en 1997.


On pourrait croire que la réalisation d'un portrait - de son propre portrait - davantage encore sa publication, s'accompagne volontiers d'une jubilation d'ordre narcissique.Ce ne serait là qu'une vue partielle des choses, car, si elle existe, cette élation ne fait jamais que masquer la dimension de mort inhérente à ce type d'expérience, celle que comporte toute relation du sujet à sa propre image.
À dire vrai, ce portrait n'est aucunement destiné au sujet qu'il représente. L'artiste ne l'exécute que pour les autres, pour ceux qui entretiennent avec le modèle une certaine familiarité, sans aucun doute, mais il l'offre bien davantage à ceux qui ne le connaissent point et sont curieux de sa personne, du moins de son paraître. Mais soyons lucide, les principaux destinataires, sont ceux qui, en tout état de cause, ne le rencontreront jamais. Le portrait est essentiellement réservé à la postérité, il ne prend sa véritable dimension que lorsque le sujet lui-ême a disparu.
Ainsi cette galerie de portraits ne peut être considérée que comme le reflet d'une époque que voile progressivement l'ombre de la nostalgie.

Roger Dorey

Roger Dorey

Paris, 23 mars 1994.

Série : Psychanalystes

Référence : PSDOR001

* Cette image est protégée par le code de la propriété intellectuelle.
   Toute utilisation doit faire l’objet d’une demande au près de la photographe.