Portrait de Jean-Claude Rolland

Portraits de Psychanalystes

Ce portrait de Jean-Claude Rolland fait parti d'une série d'une cinquantaine de portraits de psychanalystes qui marque le début de mon travail de photographe à la chambre grand format. Chaque psychanalyste a été photographié chez lui, sauf exception.
Tous ont accepté de faire partie de ce même projet, malgré des appartenances institutionnelles et des pratiques de soins différentes. Je leur ai ensuite leur demandé de réagir en quelques lignes sur leur propre image.
Une sélection de seize portraits et textes a été publiée dans la revue La Chambre en 1997.


Muette et fidèle compagnie.
Dans les yeux d'Argos le chien et de Ramsès l'ara, tendresse, indécision.
Mon regard est méfiant.
C'est que Mélanie , la photographe, dans l'instantané de la prise de vue, m'a soudain dépouillé de ma langue.
Elle me la rend.
Il est trop tard.
L'image: ce qui reste des mots après qu'on les a réduits à leur silence.
La photo: Mimésis du deuil, disparition, apparition.

Jean-Claude Rolland

Jean-Claude Rolland

Lyon, 3 décembre 1994.

Série : Psychanalystes

Référence : PSROJ001

* Cette image est protégée par le code de la propriété intellectuelle.
   Toute utilisation doit faire l’objet d’une demande au près de la photographe.