Portrait de François Gantheret

Portraits de Psychanalystes

Ce portrait de François Gantheret fait parti d'une série d'une cinquantaine de portraits de psychanalystes qui marque le début de mon travail de photographe à la chambre grand format. Chaque psychanalyste a été photographié chez lui, sauf exception.
Tous ont accepté de faire partie de ce même projet, malgré des appartenances institutionnelles et des pratiques de soins différentes. Je leur ai ensuite leur demandé de réagir en quelques lignes sur leur propre image.
Une sélection de seize portraits et textes a été publiée dans la revue La Chambre en 1997.


La photographie, parfois, mime la bande dessinée: ce gigantesque phylactère qui entoure le crâne et semble s'en échapper figure-t-il la pensée ? Miroirs et fenêtres, point d'humain alentour, sauf lui qui est moi. On espère sans y croire une vague silhouette derrière la croisée; et que ne tombe sur la tête de Narcisse cette pâtisserie qui se voudrait auréole. Que propose-t-elle, celle qui était derrière l'objectif ? Que notre monde n'est peuplé, au fond, que de nous mêmes ? Haïssable constat dont elle seule, voyant ceux qui ne voient qu'eux et le leur donnant à (se) voir, pourrait s'absenter. La photographe se fait ici analyste. J'envisage de me faire photographe.

François Gantheret

François Gantheret

Paris, 14 mai 1994.

Série : Psychanalystes

Référence : PSGAF001

* Cette image est protégée par le code de la propriété intellectuelle.
   Toute utilisation doit faire l’objet d’une demande au près de la photographe.